QuickSnap: film with a lens
A world in which everyone can enjoy photography!

In 1986, Fujifilm launched FUJICOLOR QuickSnap, the single-use camera it developed to allow anyone to easily take beautiful photographs. In the product’s very first year, Fujifilm sold over 1 million units, and the product became a worldwide hit. So how did this innovative camera come into being?

Overturning the conventional wisdom: putting a lens on film

Back in the 1980s, even a compact and relatively inexpensive camera cost ¥40,000 or more (about USD 240*) making it a major purchase for the average consumer. Nor were the cameras of the time particularly easy to operate: the user had to select the right film for the camera, load it properly, and typically press the shutter button halfway down in order to focus. A truly easy-to-use high-quality camera just wasn’t available.

Before it began development of QuickSnap, Fujifilm performed market research that indicated 70 percent of consumers had at some time experienced the frustration of failing to take an important photograph because they didn’t have a camera on hand. Fujifilm determined that a camera that cost ¥1,000 (about USD 6*) could be purchased anywhere, and allowed anyone to easily take good photographs would sell extremely well. Thus began the development of QuickSnap.

Yet how would it be possible to turn a USD 240* camera in a USD 6* camera? Simply reducing the cost of manufacturing the standard camera of the time was out of the question. After much debate, the development team came up with an idea that turned conventional wisdom on its head: Why not just put a lens on the film itself? This radical approach led to a massive simplification of the camera design: whereas a standard camera had some 1,000 parts, QuickSnap has about 30.

The goal of the product was to make it possible for as many people as possible to easily experience the fun and satisfaction of taking photographs without an expensive camera. The development concept was a camera that was as easy to use as possible and could be purchased anytime, anywhere.

*At 168.5 yen per dollar, an approximate exchange rate for 1986.

A design requiring innovative thinking in every part

The very simplicity of the design for the QuickSnap’s shutter, lens, and winding mechanism required Fujifilm to develop numerous innovative technologies. For example, Fujifilm created a plastic lens that was high-performance yet inexpensive and selected the ideal flexible plastic for the camera body. Although taking pictures with QuickSnap required nothing more than pointing the camera and pressing the shutter button, its simple structure had to deliver outstanding photographic results in a wide range of situations. Since it required such a high degree of innovative thought in each of its parts, in many ways the QuickSnap was the hit camera of its time.

A camera designed as film

Fujifilm designed QuickSnap not primarily as a camera but as photographic film. Beyond camera stores, consumers could buy QuickSnap via channels previously unavailable to standard cameras, including convenience stores, train station kiosks, souvenir stores catering to tourists, and vending machines. After using up the film inside, instead of removing it, the consumer gave the entire camera to the camera store or photo shop, which developed the film and gave the consumer his or her prints and negatives.

Fujifilm rapidly added improvements to the product, such as strobe functionality and water resistance, while higher- and higher-performance film delivered enhanced image quality. As a result, QuickSnap became a worldwide hit and a product that helped create new lifestyles by bringing photographic culture to everyone. Still enjoyed by people around the world today, QuickSnap currently boasts cumulative sales of more than 1.7 billion units.

A proactive approach to the environment via recycling

Leveraging the fact that each QuickSnap had to be given to a camera store or photo shop in order for the prints to be made, Fujifilm created its own QuickSnap recycling system to minimize environmental impact. Establishing a recycling center in 1990, Fujifilm developed a sustainable production system that ensures 100 percent of QuickSnap units are reused or recycled. QuickSnap has therefore been recognized as a leading-edge product in the fight to combat environmental problems with sustainable production methods.

The FUJICOLOR QuickSnap “Inverse Manufacturing System”

Born of an insistence on quality and flexible thinking: QuickSnap

Even in our current era of digital cameras and smartphones, there are still many uses for QuickSnap —an inexpensive, light, and easy-to-use camera. QuickSnap is ready to take pictures where electricity is not available, and it can be used with peace of mind on the beach and other environments where digital cameras can be easily damaged. Because of its value in so many photographic environments, market demand for QuickSnap remains strong to this day.

Related contents:

  • QuickSnap (Single-Use Cameras)

    Everyone can take great photos everywhere they go, with Fujifilm’s QuickSnap single-use cameras. Beaches, parties, panoramic landscapes even underwater there's a QuickSnap camera for every photo occasion. Visit site.

  • Instax special site

    Global branding site of FUJIFILM’s instant camera instax series. This site will introduce the various appealing features of instax. Visit site.

You might also like:

QuickSnap : une pellicule associée à un objectif
La photographie accessible à tous !

En 1986, Fujifilm a lancé FUJICOLOR QuickSnap, un appareil-photo prêt à photographier à usage unique qui permet à chacun de prendre de belles photos. En un an, les ventes de Quicksnap ont dépassé le million d'unités, ce qui fait de cet appareil un succès mondial. Comment est né cet appareil-photo innovant ?

Bousculant toutes les conventions : associer un objectif à un film

Dans les années 80, un appareil compact abordable coûtait au minimum ¥40 000 (environ 240 USD*), ce qui constituait un achat conséquent pour le consommateur moyen. De plus, les appareils-photo d'alors n'étaient pas d'usagefacile. L'utilisateur devait choisir la bonne pellicule, l'insérer correctement et enfoncer à moitié le bouton de l'obturateur pour régler la mise au point. Il n'existait tout simplement pas d'appareil-photo de grande qualité facile à utiliser.

Avant de développer QuickSnap, Fujifilm a mené une étude de marché révélant que 70 % des consommateurs avaient déjà raté une photo importante faute de disposer d'un appareil-photo. Fujifilm en a conclu qu'un appareil-photo d'une valeur de ¥1 000 (environ USD 6*) disponible partout et permettant à un chacun de prendre de bonnes photos se vendrait très bien. L'entreprise a donc lancé le développement de QuickSnap.

Mais comment transformer un appareil de USD 240* en un appareil de USD 6* ? Se contenter de réduire le coût de fabrication était inconcevable. Après de multiples débats, les développeurs ont eu une idée inattendue qui a bouleversé les pratiques conventionnelles : Pourquoi ne pas associer un objectif à une pellicule ? Cette démarche radicale a conduit à une conception de l'appareil extrêmement simplifiée : un appareil standard comprend 1 000 pièces pour seulement 30 pour le QuickSnap.

Le but de cet appareil-photo était de permettre au plus grand nombre de profiter du plaisir et de la satisfaction de prendre de bons clichés pour un prix modéré. Les développeurs cherchaient à concevoir un appareil-photo le plus convivial possible, disponible partout et à tout moment.

*Au taux de change de 1986 équivalent à 168,5 yens pour 1 dollar.

Une conception requérant que une grande ingéniosité pour chaque pièce

La simplicité de la conception de l'obturateur, de l'objectif et du mécanisme de rembobinage du film du QuickSnap ont nécessité plusieurs innovations. Fujifilm a notamment conçu un objectif en plastique, de haute performance, peu coûteux et choisi un plastique souple idéal pour le boîtier de l'appareil. Même s'il suffit de viser avec l'appareil et d'appuyer sur le bouton de l'obturateur pour prendre des photos avec Quicksnap, il fallait tout de même être en mesure de proposer de bons résultats photographiques, dans des situations très diverses. Chaque pièce étant le fruit d'une innovation, le Quicksnap était à bien des égards une vraie prouesse pour son époque.

Un appareil-photo conçu comme une pellicule

Fujifilm a imaginé le QuickSnap comme une pellicule photographique, et non comme un appareil-photo classique. Outre les magasins spécialisés dans la photo, les consommateurs pouvaient acquérir le Quicksnap dans des lieux de ventes très divers, notamment les épiceries, les kiosques à journaux dans les halls de gare, les magasins de souvenirs pour touristes et les distributeurs automatiques. Une fois la pellicule entièrement exposée, au lieu de la retirer, le consommateur remet l'appareil dans son entier à son spécialiste photo ou au magasin de développement photo, le consommateur reçoit ensuite les photos et les négatifs.

Fujifilm a très vite amélioré le produit en y ajoutant par exemple un flash et en rendant le boîtier étanche, tandis que les pellicules plus performantes produisirent une meilleure qualité d'image. Par conséquent, le QuickSnap est devenu un succès mondial qui a imposer de nouvelles habitudes, permettant à chacun de prendre des photos. Toujours aussi populaire dans le monde, le Quicksnap enregistre des ventes cumulées de plus de 1,7 milliard d'unités.

Une démarche environnementale reposant sur le recyclage

Compte tenu du fait que chaque QuickSnap devait être remis à un magasin pour le développement des photos, Fujifilm a mis en oeuvre son propre système de recyclage des QuickSnaps pour réduire l'impact environnemental. L'ouverture d'un centre de recyclage en 1990 a permis à Fujifilm de créer un système de production durable permettant la réutilisation ou le recyclage de la totalité des Quicksnap vendus. Le QuickSnap est aujourd'hui reconnu comme un produit de pointe dans la lutte contre les problèmes environnementaux grâce à des méthodes de production durable.

Le "système de production inversé" FUJICOLOR QuickSnap

Né d'un engagement pour la qualité et d'une pensée ouverte : le Quicksnap

À l'heure des appareils-photos numériques et des smartphones, les applications du QuickSnap restent nombreuses. C'est un appareil peu coûteux, léger et facile à utiliser. Lorsque l'accès à l'électricité est limité voire impossible, le QuickSnap est toujours prêt à photographier. Il s'utilise sans crainte sur la plage et dans autres environnements agressifs pour les appareils numériques. En raison de ses qualités, la demande en Quicksnap est encore forte aujourd'hui.

Contenu associé :

  • QuickSnap (Appareils-photos à usage unique)

    Tout le monde peut prendre de remarquables photos n'importe q où grâce aux appareils photo prêts à photographier, à usage unique, QuickSnap de Fujifilm. Sur la plage, durant les fêtes, pour réaliser des paysages panoramiques et même sous l'eau : pour chaque occasion, il y a toujours un appareil QuickSnap. Visitez le site.

  • Site spécial Instax

    Site mondial de la gamme d'appareils instantanés instax de FUFIFILM Ce site décrit toutes les fonctionnalités attrayantes des instax. Visitez le site.

Vous aimerez aussi :