Advanced skincare products that only Fujifilm could create

Fujifilm launched its skincare business in 2006. At first, quite a few people in the industry had their doubts about Fujifilm’s chances of success. Yet, by the year 2010, Fujifilm’s key brands in the industry were logging total annual sales of over 10 billion yen, and skincare had become a major element in Fujifilm’s business portfolio. Since that time, Fujifilm has expanded the marketing region for its cosmetics products to Asia, establishing itself as a global skincare brand. How did Fujifilm as a completely new player quickly develop competitive skincare products and succeed?

The key to Fujifilm’s skincare products: photographic film technologies

For many decades, Fujifilm was a leader in the development and marketing of photographic film, but the rise of the digital camera changed the market drastically. Sales of film peaked in 2000, and then demand rapidly declined. Imagine if automakers faced a world in which people simply no longer required cars. Fujifilm could see that soon only a tiny fraction of its main business would remain. In order to survive as a company, Fujifilm would need to create entirely new businesses, and fast.

Since its foundation, Fujifilm had developed a vast array of original technologies. Now was the time to take inventory of them. One idea that arose was to leverage key photographic film technologies to develop original skincare products.

At first glance, photographic film and skincare products might seem to have little in common, but, surprisingly, they do. For example, collagen is a crucial substance in both photographic film and human skin. Collagen gives skin resilience and a healthy, hydrated appearance. Fujifilm’s photographic film technologies also proved to be quite applicable to skincare: antioxidants and nanotechnology could have a variety of skincare benefits.

The more Fujifilm looked at its portfolio of photographic film technologies, the more the future seemed to shine with potential. In fact, Fujifilm researchers working on this initiative envisioned skincare products with entirely new functions and benefits. Encouraged by the foreseeable opportunities, they made rapid progress in R&D.

Technology brings out the potential of advanced ingredients

The first order of business for the team was selecting ingredients with advanced skincare potential, as ingredients are key to success in skincare. Established through decades of photographic film R&D, Fujifilm’s database of antioxidants comprised some 4,000 different compounds, and the team examined them one by one. As they progressed, one substance jumped out as particularly interesting: astaxanthin, a red compound naturally found in salmon and shrimp that possessed 1,000 times the antioxidant power of coenzyme Q10, which is one of the most popular antioxidants for skincare use.

The potential of astaxanthin was well understood in the skincare industry, yet its practical application was limited by a range of technological hurdles. The compound is sensitive to both light and heat, and it oxidized easily. Further, it was difficult to maintain in the form of fine particles, and even dissolving it thoroughly and evenly in water was no easy task. At the time Fujifilm was performing its exploratory research, astaxanthin showed little potential in skincare.

The Fujifilm researchers understood that one key and very difficult challenge would be to produce nano-level astaxanthin particles and maintain them in a stable form. They were more than ready to take this. Whereas only a few companies had a substantial presence in the photographic film market, thousands of firms vied for a share in the highly competitive skincare market. As a new player, Fujifilm would have to offer unprecedented value to be noticed. Bringing to market a highly desirable but extremely difficult-to-use compound could provide this value, so they proceeded in their work with enthusiasm.

Leveraging Fujifilm’s strengths in antioxidants and nanotechnology, the team focused on developing the requisite astaxanthin processing technology. The smaller the particles they created, the greater the ratio of the particles’ surface area to their volume. This greater surface area made the astaxanthin particles more susceptible to reacting with oxygen and thereby degrading. The Fujifilm researchers overcame this difficulty by optimizing the formula’s emulsifying agents, which help compounds mix together smoothly and completely. They also discovered additives that could help prevent oxidation of the astaxanthin particles.

The initiative led to an important success. the development of a formula that preserves astaxanthin nanoparticles in a stable state while protecting them from both light and heat. This formula allowed high-density astaxanthin to penetrate deep into the skin, providing multiple benefits. Featuring astaxanthin as its key ingredient, Fujifilm’s ASTALIFT series of products was born.

Fujifilm had leveraged its unique technologies to make a difficult-to-use ingredient usable. ASTALIFT became the first in a series of products in which Fujifilm exploited the potential of such intriguing skincare compounds.

Turning doubt into curiosity to build brand awareness

Fujifilm had succeeded in using its R&D and manufacturing technologies to make a splash in the skincare market. And the company’s approach to skincare marketing was equally unique.

Instead of creating a separate brand for its skincare line, Fujifilm boldly used its own name, making advanced technology a key selling point. Many within the company were convinced this wouldn’t work, since Fujifilm was known as a photographic film company. Surely the appearance of the Fujifilm brand in this market would be puzzling. Fujifilm decided to turn this into a plus. People would question why Fujifilm, of all companies, had entered the skincare market. Doubt would lead to curiosity, and Fujifilm would respond by demonstrating how advanced technology born of photographic film could make a difference.

TV commercials based on this original strategy had a big impact in Japan, effectively promoting both Fujifilm’s brand and technology in the skincare market. The company correctly perceived that consumers were now more interested in genuine skincare results than buying an image. Presenting them with the new option of skincare based on solid science resulted in marketplace success.

Further, whereas white or otherwise light-colored packaging predominated in the skincare market, Fujifilm went with a bright red design. This packaging made a big impression, emphasizing the natural red color of astaxanthin and increasing awareness of the Fujifilm brand.

Using the power of science to create even more amazing skincare products

Since entering the skincare market in 2006, Fujifilm has developed many original formulations that bring out the full potential of ingredients, including human-type nano-ceramide, nano-lycopene, nano-AMA, nano-oryzanol, and nano-vitamin A. The company has built an extremely strong skincare business by offering consumers products that are backed by careful scientific research. Initially focusing on the Japanese market, Fujifilm has since expanded the marketing region for its skincare products to several other countries in the Asian region, and has created a brand that is global in scope.

Despite being a new player in an already crowded and competitive market, Fujifilm has been able to build a substantial brand presence in a very short period of time. It’s yet another example of how Fujifilm has thrown off the limitations of the label “photographic film company” and succeeded in an entirely new business.

Having tasted the success of their efforts, the skincare researchers and marketing professionals at Fujifilm continue to be highly enthusiastic about their mission of introducing original skincare products to consumers interested in enhanced health and beauty. While accelerating the pace of developing skincare products backed by science, they seek also to communicate Fujifilm’s technologies more effectively and build an even stronger brand.

Transcending its status as newcomer in the skincare market, Fujifilm is looking to the future. Going forward, the company will continue to leverage its photographic film DNA and develop unique skincare products that make a difference in people’s lives.

Related contents:

You might also like:

Des produits de soin pour la peau avancés que seul Fujifilm pouvait créer

Fujifilm a lancé son activité de soin pour la peau en 2006. À l'origine, nombreux furent ceux au sein du secteur qui exprimèrent leurs doutes quant aux chances de réussite de Fujifilm. Toutefois, dès l'année 2010, les marques phares de Fujifilm dans le secteur avaient enregistré des ventes totales annuelles de plus de 10 milliards de yens, et le soin pour la peau était devenu un élément clé du portefeuille d'activités de Fujifilm. S'étendant au-delà des frontières du Japon, la commercialisation des produits de soin pour la peau de Fujifilm eut également beaucoup de succès en Asie ainsi que dans d'autres régions, positionnant l'entreprise comme marque mondiale de soin pour la peau. Comment Fujifilm est-il parvenu, en tant que tout nouvel acteur, à développer rapidement des produits de soin pour la peau concurrentiels et à connaître ce succès ?

La clé des produits de soin pour la peau de Fujifilm : les technologies issues de la pellicule photographique

Fujifilm a été un véritable leader dans le développement et la commercialisation des pellicules photographiques pendant de nombreuses décennies, mais la progression de l'appareil photo numérique modifia radicalement le marché. Les ventes de pellicules atteignirent des sommets en 2000, puis la demande chuta rapidement. Imaginez que les constructeurs automobiles se retrouvent confrontés à un monde dans lequel les citoyens n'ont tout simplement plus besoin de voitures. Fujifilm comprit que très bientôt, seule une infime partie de son activité principale subsisterait. Pour que sa société puisse survivre, Fujifilm allait devoir créer de toutes nouvelles activités, et vite.

Depuis sa fondation, Fujifilm a développé un très large éventail de technologies originales. Le moment était donc venu d'en faire l'inventaire. L'une des idées proposées fut d'exploiter les principales technologies de la pellicule photographique afin de développer des produits de soin pour la peau originaux.

Au premier abord, on pourrait croire que la pellicule photographique et les produits de soin pour la peau ont peu de choses en commun, mais étonnamment, ils en ont. Par exemple, le collagène est une substance essentielle que l'on retrouve à la fois dans la pellicule photographique et dans la peau humaine. Le collagène rend la peau résistante et lui confère une apparence saine et hydratée. Par ailleurs, les technologies de la pellicule photographique de Fujifilm s'avérèrent relativement appropriées pour les soins de la peau : les antioxydants et la nanotechnologie ont en réalité de très nombreux bienfaits en matière de soin de la peau.

Plus Fujifilm se plongeait dans son portefeuille de technologies de pellicule photographique, plus l'avenir semblait lui offrir de nouvelles possibilités. En fait, les chercheurs de Fujifilm qui travaillaient sur ce projet imaginèrent des produits de soin pour la peau dotés de fonctions et de bienfaits sans précédent. Encouragés par les possibilités qui s'offraient à eux, ils progressèrent rapidement dans le domaine de la recherche et du développement.

La technologie révèle le potentiel des ingrédients avancés

Pour l'équipe, la première étape fut de sélectionner des ingrédients dotés de possibilités avancées en matière de soin de la peau, car dans ce domaine, les ingrédients constituent véritablement la clé du succès. Alimentée au cours de décennies de recherches et de développements pour la pellicule photographique, la base de données des antioxydants de Fujifilm renfermait quelque 4000 composés différents, et l'équipe les examina un par un. À mesure qu'ils progressaient, une substance leur apparut particulièrement intéressante : l'astaxanthine, un composé rouge que l'on trouve à l'état naturel dans les saumons et les crevettes et qui possède 1000 fois le pouvoir antioxydant de la coenzyme Q10, l'un des antioxydants les plus utilisés dans les soins de la peau.

Le potentiel de l'astaxanthine était bien connu du secteur des soins pour la peau, mais son application pratique était limitée par une série d'obstacles technologiques. En réalité, ce composé est à la fois sensible à la lumière et à la chaleur, et il s'oxyde facilement. Par ailleurs, il est difficile de le maintenir sous la forme de particules fines, et même le dissoudre soigneusement et uniformément dans de l'eau n'est pas une tâche aisée. Au moment où Fujifilm effectuait ses recherches exploratoires, l'astaxanthine ne démontrait qu'un très léger potentiel dans le domaine des soins pour la peau.

Les chercheurs de Fujifilm savaient que produire des particules d'astaxanthine à une échelle nanométrique et les maintenir sous une forme stable constituerait un défi majeur et très ardu. Mais ils étaient plus que prêts à le relever. Alors que seule une poignée d'entreprises bénéficiait d'une présence substantielle sur le marché de la pellicule photographique, plusieurs milliers de firmes rivalisaient pour décrocher une part sur le marché hautement compétitif des soins pour la peau. En tant que nouvel acteur, Fujifilm allait devoir offrir une valeur inégalée qui ne passerait pas inaperçue. Introduire sur le marché un composé hautement désirable mais extrêmement difficile à utiliser pourrait sans aucun doute leur procurer cette valeur, et ils se mirent à la tâche avec enthousiasme.

Exploitant les connaissances de Fujifilm en matière d'antioxydants et de nanotechnologie, l'équipe s'appliqua à développer la technologie requise pour permettre le traitement de l'astaxanthine. Plus les particules qu'ils créèrent étaient petites, et plus le rapport entre la surface et le volume des particules était élevé. Avec cette surface accrue, les particules d'astaxanthine furent davantage susceptibles de réagir avec l'oxygène et de se dégrader. Les chercheurs de Fujifilm surmontèrent cette difficulté en optimisant les agents émulsifiants de la formule, aidant ainsi les composés à se mélanger complètement et en douceur. Ils découvrirent également des additifs capables d'empêcher l'oxydation des particules d'astaxanthine.

Cette initiative fut une grande réussite : le développement d'une formule capable de préserver les nanoparticules d'astaxanthine dans un état stable tout en les protégeant aussi bien de la lumière que de la chaleur. Cette formule permit à l'astaxanthine à haute densité de pénétrer profondément dans la peau et d'y exercer de multiples bienfaits. Bénéficiant de l'astaxanthine comme ingrédient clé, la gamme de produits ASTALIFT de Fujifilm vit le jour.

Fujifilm avait exploité ses technologies uniques pour faire d'un élément récalcitrant un ingrédient utilisable. ASTALIFT devint le premier de toute une série de produits dans lesquels Fujifilm exploita le potentiel de ces composés de soin de la peau extrêmement fascinants.

Tourner le doute en curiosité pour forger la notoriété de la marque

Fujifilm avait réussi à employer ses technologies de R&D et de production pour faire sensation sur le marché des soins de la peau. De plus, l'approche de l'entreprise en matière de marketing était également unique en son genre.

Au lieu de créer une marque séparée pour sa ligne de produits de soin de la peau, Fujifilm utilisa audacieusement son propre nom, faisant de la technologie avancée un argument de vente déterminant. Au sein de l'entreprise, beaucoup furent convaincus que cela ne fonctionnerait pas, car Fujifilm était connu comme un fabricant de pellicules photographiques. L'apparition de la marque Fujifilm sur ce marché serait assurément déroutante. Fujifilm décida donc de tourner cette situation à son avantage. Les gens se demanderaient pourquoi Fujifilm, de toutes les entreprises, s'était lancé sur le marché des soins pour la peau. Le doute engendrerait la curiosité, et Fujifilm y répondrait en montrant comment la technologie avancée née de la pellicule photographique pourrait faire la différence.

Les publicités TV basées sur cette stratégie originale eurent beaucoup d'impact au Japon, promouvant efficacement aussi bien la marque que la technologie de Fujifilm sur le marché des soins pour la peau. L'entreprise comprit bien que désormais, les consommateurs préféraient obtenir de véritables résultats plutôt que d'acheter une image. L'introduction d'une nouvelle option de soin pour la peau basée sur des données scientifiques solides connut donc un véritable succès sur le marché.

En outre, alors que les emballages blancs ou portant d'autres couleurs claires prédominaient sur le marché des soins de la peau, Fujifilm opta pour un design rouge vif. Cet emballage fit grande impression, soulignant la couleur rouge naturelle de l'astaxanthine et augmentant par la même occasion la notoriété de la marque Fujifilm.

Utiliser le pouvoir de la science pour créer des produits de soin de la peau encore plus incroyables

Depuis son entrée sur le marché des soins de la peau en 2006, Fujifilm a développé de très nombreuses formules originales qui révèlent pleinement le potentiel des ingrédients, dont notamment un nano-céramide de type humain, un nano-lycopène, un nano-AMA, un nano-oryzanol et une nano-vitamine A. Fujifilm a développé une activité de soin pour la peau extrêmement solide en fournissant aux consommateurs des produits soutenus par une recherche scientifique minutieuse. La commercialisation de la ligne de soin pour la peau de Fujifilm a non seulement enthousiasmé le Japon, mais elle a également remporté un incroyable succès en Chine, en Corée du Sud, en Asie du Sud-Est ainsi que dans d'autres régions, conférant à la marque une dimension mondiale.

Bien qu'ayant été un nouvel acteur dans un marché concurrentiel déjà bien encombré, Fujifilm a été capable de construire une marque à forte présence en très peu de temps. Cet exemple démontre à nouveau comment Fujifilm s'est débarrassé des restrictions de son étiquette d'« entreprise de pellicules photographiques » pour s'épanouir dans une activité entièrement neuve.

Ayant goûté au succès de leurs efforts, les chercheurs en soins pour la peau et les professionnels en marketing de Fujifilm poursuivent leur mission avec beaucoup d'enthousiasme : proposer des produits de soin pour la peau originaux aux consommateurs qui désirent améliorer leur santé et leur beauté. Tout en accélérant la cadence du développement de produits de soin de la peau étayés par des données scientifiques, ces derniers s'efforcent également de faire connaître les technologies de Fujifilm avec encore plus d'efficacité et de bâtir une marque encore plus forte.

Dépassant son statut de nouvel arrivant sur le marché des soins de la peau, Fujifilm se tourne vers l'avenir. Dorénavant, l'entreprise continuera d'exploiter l'ADN de ses pellicules photographiques afin de développer des produits de soin pour la peau uniques qui font véritablement la différence dans la vie des consommateurs.

Contenus associés :

Vous aimerez aussi :